Le panel des singes

Quand une pratique rend-elle compte d’un problème systémique?

Face à l’imprégnation de l’homme surexposé à la publicité, les tests de panels deviennent inefficaces. La solution : proposer les panels à des singes, encore vierges d’agression publicitaire.

Plutôt que de réfléchir à changer un système pour le rendre plus efficace et moins intrusif, s’enfoncer plus loin dedans.

Apparemment, les singes ne sont pas maltraités. En tout cas moins que les humains, puisqu’ils sont épargnés de subir l’environnement jugé « stressant » d’une grande surface.

Et si la solution était de rendre la « surface » moins stressante? Moins agressive?

Face à la méfiance de clients surexposés, les marques sont contraintes de challenger leurs approches. Elles sont dans l’impossibilité de trouver des consommateurs « vierges » de toutes sollicitations et donc de déterminer efficacement les codes exclusifs de leur marque.
Dans l’espoir de répondre désespérément à cette question « mon produit va-t-il être choisi ? », les études de marché ne cessent d’agrandir ou modifier leurs panels, pour finalement tourner en rond.
Depuis quelques mois une start-up française agite le milieu des études de marché. Avec sa solution originale, Le Singe Français® a l’audace de bousculer les méthodes conventionnelles en remplaçant les hommes par des singes, plus exactement des chimpanzés. 

L’enjeu du panel des singes® n’est pas de reproduire l’environnement stressant d’une grande surface. Au contraire, la méthode d’étude est simplifiée à son paroxysme pour limiter les influences extérieures. L’agence présente au singe une série d’offres concurrentes. Celui-ci est alors le seul décisionnaire au moment de saisir le produit qui a, selon lui, le design le plus attractif.

Le panel des singes : Découverte d’une étude de marché irrationnelle.

Source : Graphèmes – Agence conseil en design de marque – Lille Paris: design graphique, création logo, packaging, branding, identité corporate | la pause design | Le panel des singes