Lettre d’une pigiste perdue dans l’enfer syrien

A Alep, en avril 2013 (Sipa)

A lire car terrible…
l’article original (anglais)

Mais que vous écriviez d’Alep ou de Gaza ou de Rome, les rédacteurs en chef ne voient pas la différence. Vous êtes payé pareil: 70$ par article. Même dans des endroits comme la Syrie, où la spéculation délirante fait tripler les prix. Donc, par exemple, dormir dans une base rebelle, sous les obus de mortier, sur un matelas posé à même le sol, avec cette eau jaune qui m’a donné la typhoïde, coûte 50$ par nuit ; une voiture coûte 250$ par jour.

Donc, plutôt que de minimiser les risques, vous finissez par les maximiser. Non seulement vous ne pouvez pas vous payer une assurance – presque 1000$ par mois – mais vous ne pouvez pas non plus payer un fixeur ou un traducteur. Vous vous retrouvez seul en terre inconnue. Les rédacteurs en chef sont bien conscients que rémunérer un article 70$ vous pousse à économiser sur tout. Ils savent aussi que si vous êtes sérieusement blessé, une partie de vous espère ne pas survivre, parce que vos finances ne vous permettent pas d’être blessé. Mais ils achètent l’article, même quand ils refuseraient d’acheter un ballon de foot Nike fabriqué par des enfants pakistanais.

Mais nous sommes des reporters de guerre après tout, n’est-ce pas ? Une bande de frères (et de sœurs). Nous risquons nos vies pour donner une voix à ceux qui n’en ont pas. Nous avons vu des choses que la plupart des gens ne verront jamais. Nous sommes parfaits pour animer les dîners en ville. Les bons clients que tout le monde veut inviter.

Mais le secret sordide, c’est qu’au lieu d’être unis, nous sommes nos propres pires ennemis ; et la raison du papier payé 70$, ce n’est pas le manque d’argent, parce qu’il y a toujours de l’argent pour un papier sur les petites amies de Berlusconi. La vraie raison, c’est que quand vous demandez 100$, quelqu’un d’autre est prêt à le faire pour 70. C’est une compétition féroce. Comme Beatriz, qui aujourd’hui m’a indiqué une direction erronée pour pouvoir être la seule à couvrir une manifestation, tromperie qui m’a menée au milieu des snipers. Juste pour couvrir une manifestation, semblable à des centaines d’autres.

Lettre dune pigiste perdue dans lenfer syrien – Bibliobs avec Le Nouvel Observateur.

Pas de Fareinheit 451 à Tambouctou

Voilà ce qui s’appelle de la prescience ou au moins de la prévoyance : les bibliothécaires de la librairie de Tombouctou ont déplacé en secret environ 28000 manuscrits vers Mopti depuis 1 an depuis l’arrivée des islamistes fan d’autodafé dans le nord du pays…
Kuddos à vous : la plume est plus forte que l’épée…

FILE - In this Friday, Feb. 1, 2013 file photo, Abdoulaye Cisse, who lives in the Timbuktu area, holds open a book at the Hamed Baba book repository, one of the world's most precious collections of ancient manuscripts, in Timbuktu, Mali. Islamists claimed they burned most of the holy books there, and for eight days the fire alarm blared inside the repository. But because of the ingenuity of the people of Timbuktu, who hid manuscripts in millet bags, the al-Qaida-linked extremists succeeded in destroying only 5 percent of the collection. (AP Photo/Harouna Traore, File)

Their final act before leaving was to go through the exhibition room in the institute, as well as the whitewashed laboratory used to restore the age-old parchments. They grabbed the books they found and burned them.

However, they didn’t bother searching the old building, where an elderly man named Abba Alhadi has spent 40 of his 72 years on earth taking care of rare manuscripts. The illiterate old man, who walks with a cane and looks like a character from the Bible, was the perfect foil for the Islamists. They wrongly assumed that the city’s European-educated elite would be the ones trying to save the manuscripts, he said.

So last August, Alhadi began stuffing the thousands of books into empty rice and millet sacks.

At night, he loaded the millet sacks onto the type of trolley used to cart boxes of vegetables to the market. He pushed them across town and piled them into a lorry and onto the backs of motorcycles, which drove them to the banks of the Niger River.

From there, they floated down to the central Malian town of Mopti in a pinasse, a narrow, canoe-like boat. Then cars drove them from Mopti, the first government-controlled town, to Mali’s capital, Bamako, over 600 miles (1,000 kilometers) from here.

« I have spent my life protecting these manuscripts. This has been my life’s work. And I had to come to terms with the fact that I could no longer protect them here, » said Alhadi. « It hurt me deeply to see them go, but I took strength knowing that they were being sent to a safe place. »

It took two weeks in all to spirit out the bulk of the collection, around 28,000 texts housed in the old building covering the subjects of theology, astronomy, geography and more.

People of Timbuktu save manuscripts from invaders.

Attention, ce livre s’autodétruira dans deux mois

UNe bonne idée pour faire le buzz et aussi attirer l’attention sur la santé du livre : le livre qui s’efface tout seul au bout de 2 mois…

Eterna Cadencia, maison d’édition argentine, accueille dans son catalogue une bande de nouveaux auteurs latino-américains : pour faire comprendre au public que la lecture des ouvrages est indispensable, les éditeurs ont imprimé des extraits des textes à venir avec une encre qui s’efface au contact de l’air et de la lumière zénithale.

L’anthologie est donc vendue sous vide, ce qui n’a empêché les ventes de s’avérer plutôt satisfaisantes. Par cet objet éphémère et improbable, Eterna Cadencia a aussi voulu attirer l’attention sur une réalité moins sympathique : ces 20 dernières années, les ventes des livres signés par un auteur latino-américain ont baissé de 37 %.

Attention, ce livre s'autodétruira dans deux mois.

Mince

Je réagi un peu tard mais je l’apprends juste, ma reconnection au monde numérique étant progressive : Maurice Sendak est mort!
R.I.P.
Max et les maximonstres

Maurice Sendak – Wikipédia.

Maurice Sendak – Wikipédia EN.

Simpsons – Saisons 25 à 50

En une image :

Simpsons Christmas Cards - Imgur

Simpsons Christmas Cards – Imgur.

Cosplay Powa

3eanuts (Peanuts dépressif)

C’est vrai que sans la dernière case, les strips de Peanuts sont très, très déprimants!3eanuts

Amazon vends plus d’ebooks que de livre de poche…

Amazon’s ebook sales eclipse paperbacks for the first time | World news | guardian.co.uk

Boulet tue des licornes…

= BOULETCORP = LE BLOG MINI =